Cette année, le guide Bettane + Desseauve 2019 a sélectionné les 10 AOC les plus en formes… et nous sommes fiers que Jurançon en fasse partie! Un grand merci à Fabrice Beaugrand pour avoir fait un focus sur notre belle appellation.

Guide Bettane + Desseauve 2019 Cover    

LES 10 AOP/IGP LES PLUS EN FORME CETTE ANNEE

– JURANÇON –

« Vert et blanc. Le vignoble de Jurançon a quelque chose de magique. Il offre ses flancs émeraude au regard, et juste derrière, la barrière blanche des Pyrénées pose son front sur les coteaux. C’est un vignoble de piémont, qui s’étage sur les contreforts de la montagne, planté de vieilles vignes de courbu, petit et gros mansengs. Des variétés de raisins blancs qui ont l’accent local, donnant des liquoreux éternels mais aussi des blancs secs qui révolutionnent l’appellation. Car là est la vraie nouveauté, sans doute la grande émotion aussi. Depuis une quinzaine d’années, les secs constituent un changement majeur ; c’est Henri Ramonteu le premier, du Domaine Cauhapé, qui amorça la tendance au milieu des années 90. Persuadé que ces raisins exotiques et aromatiques étaient des caméléons nés. Toujours frais, toujours gourmands, ils sont passibles des plus hautes contorsions.

Depuis que je déguste cette appellation, je ne cesse d’être surpris par la qualité de ces vins. Je suis même abasourdi de constater qu’ils ne soient pas davantage recherchés par l’amateur. En effet, difficile de trouver meilleurs rapports prix-plaisir en vin doux et liquoreux : pour une vingtaine d’euros, on accède au sommet du genre, aux arômes uniques de fruits exotiques et à l‘équilibre en sucre qui les rend si digestes. Quant aux vins secs qui fleurissent depuis quelques années, ils peuvent rivaliser avec les grands blancs de Loire ou de Bourgogne si prisés. Leur fruité plaira à l’amateur de blancs aromatiques, évoquant les notes de sauvignon ou de viognier ; leur fraîcheur permettra de surprendre à l’apéritif et de poursuivre le repas en accompagnant des salades ou des poissons. Enfin, leur potentiel de vieillissement est étonnant ; ils développent avec l’âge de fins arômes de truffe blanche, sans se départir de leur fruité qui les rend si irrésistibles jeunes.

Les trois derniers millésimes 2015, 2016 et 2017, parfaitement réussis, sont tout trouvés pour les découvrir. Suivez nos coups de cœur et foncez les yeux fermés, direction les Pyrénées ! Jurançon est bel et bien l’appellation à célébrer, attendre plus longtemps aurait frôlé la faute professionnelle. »

Fabrice Beaugrand

Découvrez la notation des vins du Château Jolys dans le guide Bettane + Desseauve 2019 : http://www.domaineslatrille.fr/guide-bettane-desseauve-2019/