Logo Wine Enthusiast
Magazine lifestyle spécialisé sur les vins & spiritueux ainsi que sur la gastronomie, Wine Enthusiast est réputé pour ses notations et ses sélections de vins du monde entier. Les résultats du Wine Enthusiast 2016 sont parus aux Etats-Unis la semaine dernière. Nous avions soumis cette année le Chateau Jolys Jurançon Sec et le Chateau Jolys Jurançon du millésime 2014. Notre doux classique a été qualifié de « Best Buy »!

 

90/100 – BEST BUY

Chateau Jolys, Jurançon, 2014

 


Château Jolys - Jurançon
« Ce jeune vin à la belle couleur dorée se qualifie plus par sa richesse que son côté moelleux. Sa fraîcheur est portée par son acidité équilibrée et ses notes d’abricots murs et de pomme. Encore en train de se développer, ce vin mettra progressivement en valeur les notes de fruits mûrs à travers sa texture… À boire à partir de 2019. »

« This is a young, gold-colored wine that is more rich than really sweet. It has acidity, ripe apricot and sweet apple flavors that give the wine fresh acidity. The wine is still developing, pushing the ripe fruits through the texture, so don’t drink until 2019. »


 

88/100

Chateau Jolys, Jurançon Sec, 2014

 


Château Jolys - Jurançon Sec
« Ce vin blanc est un Sec qui souhaite devenir un Doux : il possède ces notes de miel et d’abricots typiques des Jurançon secs, qu’il conjugue à une belle fraîcheur et à une acidité vivifiante. Avec un fruit lumineux, une belle finesse et de légères notes toastées, il vieillira et atteindra son plein potentiel dès 2017 . »

« This is a dry wine that wants to become sweet. It has that edge of honey and apricots typical of dry Juran­çon along with the freshest, tangy acidity. With its bright fruit, fine texture and hint of toastiness, it will age and will be better from 2017. »


En savoir plus :
** Découvrez les notes originales sur le site du Wine Enthusiast :
Buying Guide Wine Enthusiast Chateau Jolys Jurançon Sec 2014
Buying Guide Wine Enthusiast Chateau Jolys Jurançon 2014
Les vins ont été dégustés, notés et commentés par Roger VOSS.